𝕄𝕒𝕝𝕒𝕚𝕤𝕚𝕖

Proverbe malais

« Suivant ton comportement, tu restes ou tu pars. »

Aout 2019, arrivés à Kuala Lumpur. Sur la route pour rejoindre notre condo (appartement), nous étions émerveillés de voir tous ces grattes ciel à perte de vue illuminés dans la nuit noire. Ce soir-là, nous nous sommes reposés car, le lendemain nous allions prendre un vol pour Kuching sur l’île de Bornéo.

Kuching:

Nous sommes restés deux jours dans cette ville. L’humidité y était très présente. Il était désagréable de dormir dans un lit complètement mouillé. En revanche, nous étions venus visiter une réserve d’Oran Outang, ce qui nous a fait oublier cet inconvénient. Un taxi qui nous avait été réservé gentiment par notre hôtel, nous a conduits très tôt le matin jusqu’à la réserve. Dans cette réserve, vous n’êtes pas sur de voir les singes. Il faut savoir que la réserve fait 600 hectares et n’abrite qu’une vingtaine de ces merveilleuses créatures. Pour avoir la chance de les rencontrer, deux collations leur sont données, une à 9h et une à 15h. Vous avez la possibilité de vous balader dans la forêt. Nous en n’avons pas eu l’accès car, les sentiers étaient en maintenance. Nous avons pu voir de près une femelle Oran outang au moment de la collation du matin, c’était magique!

Le moins de cette réserve est le crocodile enfermé dans une petite cage.

Il vous sera demandé d’être respectueux des animaux, de la nature, d’autres visiteurs, d’être silencieux et d’éviter tout comportement inapproprié! De nombreuses poubelles sont mises à votre disposition un peu partout. Le sol n’est pas fait pour accueillir vos détritus !

En matière de nourriture, nous avons très bien mangé. Vous pourrez trouver tout types de cuisine pour satisfaire toutes les papilles.

Kuala Lumpur:

De retour pour deux jours à Kuala Lumpur, nous avons enfin pu visiter cette immense ville. Nous avons visité la tour KL observation. Vous avez une vue imprenable sur la capitale. L’entrée nous a coûté une quinzaine d’euros. Malheureusement, nous n’avons pas pu visiter les fameuses tours Petronas. Nous avons rencontré Errik Paine, le roi du durian, fruit très prisé en Asie. Il sent tellement mauvais qu’il est interdit dans les lieux publics. Personnellement, je n’ai pas eut le courage d’y goûter, l’odeur étant nauséabonde avec tout mon respect. Je suis très sensible aux odeurs. Je n’ai pas apprécié la nourriture à Kuala Lumpur. Il était rare de trouver un restau typique malais. Je me suis rabattue sur burger King 😂. Vous pourrez le soir venue, chiller dans le quartier chinois, les boutiques sont ouvertes et vous trouverez de nombreux stands Streets Food. La Malaisie est un pays musulman néanmoins nous avons constaté une diversité ethnique et religieuse. Après avoir visité la mosquée « MASJID JANEK », nous avons visité le musée des arts islamiques qui se trouve à quelques mètres de la mosquée. Cette visite était prenante et intéressante.

Malacca:

A la suite de ces deux jours de visites intensives, nous avons voyagé en bus pour rejoindre Malacca. Malacca est une ville portuaire. Le port de Malacca est le plus ancien port de Malaisie. Avec ses 130 années de colonisations portugaises, nos avons retrouvé une certaine empreinte de cette époque. A Melaka, ville historique classée au patrimoine de l’UNESCO, il est très agréable de se balader au bord de la rivière où vous croiserez surement des stands de Streets Food. On ne pouvait pas quitter Malacca sans avoir vu la mosquée sur l’eau. A la sortie nous nous sommes assis en bord de mer avec nos sachets de spécialités locales. Un régale!

En partant de Malacca, nous nous sommes dirigés vers Mersing, ville portuaire. Mersing se compose d’une station de bus, d’un port et d’une rue commerçante, c’est tout! Il faut compter 4h de route entre ces deux villes. Nous avons opté une fois de plus pour le taxi. Là-bas, nous avons embarqué sur un ferry direction l’ile de Tioman.

Attention, il n’y a pas beaucoup de ferry et les places y sont limitées. Il faut y arriver au moins 1h avant l’ouverture des guichets pour tenter d’avoir une place pour le premier départ.

L’île Tioman:

Nous étions excités dans le ferry, le paysage autour de nous était tellement sublime. Nous avions hâte de poser nos valises et de pouvoir partir explorer l’île. Nous sommes restés sur place 4 jours. nous avons logé 2 nuits au village Air Batang et 2 nuits au village Tekek. Si vous souhaitez du calme, ABC est le bon choix et au contraire si vous souhaitez une ambiance festive, il vous faudra choisir Tekek qui est la principale ville de l’île. C’est dans ce village que se trouve l’hôpital par exemple. Il est très facile de se déplacer à pied. Il est aussi possible de louer des vélos et des scooters.

Nos activités sur l’île:

  • 1h de marche en pleine jungle seuls au monde pour rejoindre la plage de Monkey bay en partant d’ABC. Le sentier est balisé bien sur.
  • Excursion en bateau + snorkeling
  • massage
  • balade en scooter
  • balade en vélo

Nous avons pu aussi célébrer avec les locaux la fête de l’indépendance de la Malaisie (31 aout). Les habitants étaient en costume confectionné avec des drapeaux du pays. c’était beau à voir.

Lors d’une promenade en scooter, on est tombé sur une chose incroyable. Deux arbres plantés a mis chemin entre ABC et Tekek pleins de chauves-souris. Nous étions subjugués par le son qu’elles émettaient.

Kuala Lumpur:

4 jours sont passés, nous sommes de retour à la capitale. Nous avons emprunté un bus de Mersing à Kuala Lumpur. Pour notre dernier jour, nous avons visité dans la matinée, les grottes « batu caves » aménagées en temple. le site est très coloré, c’était un plaisir pour les yeux. L’après-midi, nous avons tenu à rendre une visite particulière à des enfants qui vivent en orphelinat. Nous y sommes allés les bras chargés de nourritures et avec beaucoup d’amour. Ce sont des enfants rohingyas qui ont échappé au génocide en Birmanie. Ils n’ont aucune aide de l’état. Ils vivent grâce aux dons des particuliers. Parfois des étudiants malais, viennent dispenser des cours aux enfants sinon c’est Saifal qui leur fait cour. Il y a peu l’orphelinat était vétuste. Des associations ont pu leur installer des douches et des sanitaires en bon état. Ils ont énormément besoin de nourriture et de fournitures scolaires.

Dans le même quartier de l’orphelinat, il y avait une famille malaise qui cuisinait et vendait ses plats. Ils nous ont accueilli et offert le couvert. La maman et Adelina, la fille, m’ont offert du maquillage et un pagne malaisien (habit traditionnel).

Tout au long du voyage, nous nous sommes déplacés principalement avec GRAB (équivalent d’Uber).

Nous avons clôturé ce voyage sur une bonne note avec énormément d’émotions. Les Malaisiens sont un peuple ouvert et généreux. Ils mettent un point d’honneur à ce que nous, touristes, nous nous sentons comme chez nous. Ce voyage m’a permis de découvrir de magnifiques paysages, de nouvelles personnes extraordinaires, une autre cuisine et surtout de me découvrir moi-même. A chaque retour de voyage, je me trouve grandi.

« Le voyage apprend la tolérance. »

Bonne lecture!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :